©Yprema-HugoGasnier

La production

©AE-MAP GPA

La fabrique mobile

En premier lieu, la Fabrique sera installée à Sevran sur les terrains de la Marine à proximité des gisements de terres excavées, sur un espace d’environ 6000 m2.

Le projet prévoit qu’elle soit entièrement démontable afin de lui permettre de « suivre » les gisements, dans un esprit d’économie locale et circulaire.

Ce point fort de la Fabrique est d’autant plus réalisable que  les besoins productifs en matière d’espace bâti sont assez simples (un laboratoire, les trois lignes de production et l’équipement minimum pour l’accueil des salariés). Toutefois, en tant que démonstrateur industriel, la Fabrique pourrait faire l’objet de visites et nécessiterait un espace bâti apte à l’accueil du public.

Elle sera constituée des éléments suivants :
1

Un espace couvert et chauffé : laboratoire, cuisine/salle, accueil/information/bureaux, salle de formation, sanitaires.

2
©amaco

Un espace couvert pour les lignes de production abritant malaxeurs, extrudeuses, presses, etc.

3
©amaco

Un espace de stockage amont des terres triées en éléments homogènes.

Un espace de stockage aval pour les matériaux finis.

Le dispositif industriel

La création de cette filière en Ile-de-France vise le retour d’une activité productive en ville, avec une mécanisation sans excès, entre artisanat et industrie, pour réduire la pénibilité du travail tout en permettant des volumes de production importants.

En effet, le marché de la promotion immobilière est visé. L’objectif de cette première unité est de fabriquer et vendre une production qui puisse trouver sa place sur le marché des matériaux et des procédés constructifs afin d’en démontrer la viabilité.

L’enjeu est aussi de sécuriser les futures certifications techniques grâce à un process efficient de traçabilité des terres utilisées. Les certifications permettront de développer les usages des matériaux en terre crue afin de garantir des débouchés à cette nouvelle filière sur des opérations urbaines locales.

©ECT et amàco
3 temps sont à distinguer dans la mise en œuvre du dispositif :
1
©amaco

2018 – 2022 : Mise en fonctionnement de la Fabrique.

La Fabrique est conçue, construite et mise en service par le biais du financement UIA.

La ZAC contribue à la création d’espaces de formation liés à la Fabrique dans le cadre d’une opération d’urbanisme transitoire.

2
©amaco

2023 – 2027 : Exploitation de la Fabrique – Implantation d’un centre de formation.

Alors que la Fabrique tourne à plein régime et qu’elle donne une visibilité à Sevran dans le domaine de la construction en terre crue, un Centre de formation et d’insertion professionnelle pourrait être créé autour de la terre crue. Le Centre serait situé à proximité immédiate de la Fabrique, avec lequel il pourrait mutualiser certains espaces et/ou machines.

3
©amàco

A partir de 2027 : Départ probable de la Fabrique – Pérennisation du centre de formation – Autres implantations après validation du modèle économique

Une fois la Fabrique déplacée (scénario prévu à ce jour), d’autres projets à l’étude comme par exemple la création d’un village d’artisans de la terre crue viendrait confirmer le développement d’un pôle d’expertise terre crue à Sevran.